Monument classé, l’église Saint-Antoine et Saint-Roch se situe au centre de la partie la plus ancienne de la localité de Gornja Podstrana. L’inscription gravée en alphabet cyrillique bosnien (bosančica) dans un arc de pierre surmontant le portail sud de l’église mentionne 1666 comme l’année de construction de l’édifice. La structure à deux nefs est divisée par deux arcades longitudinales, tandis qu’au fond de l’édifice, le long du mur est, se trouvent les autels dédiés à saint Antoine et saint Roch, respectivement dans les nefs nord et sud. Les deux autels sont décorés de retables en bois de confection similaire dont les peintures sont attribuées à un peintre anonyme. La façade de l’église présentait à l’origine deux gables et deux clochers, mais dans le courant du 19e siècle, l’interstice a été comblé pour aboutir à une façade unie complétée d’un clocher central à trois orifices.

L’intérieur de l’église est décoré de différents monuments, stèles et fragments de l’Antiquité romaine : sur le seuil de la porte principale, dans les linteaux des portes latérales et dans le sol intérieur. En outre, cet édifice religieux possède sur sa façade un monument illyrien encastré qui est un bas-reliefdépeignant la divinité pastorale du satyre Silvain en compagnie de trois nymphes.

Les cloches de l’église se trouvent dans le campanile en pierre construit le long de la façade sud dans la seconde moitié du 19e siècle.