Cette élégante demeure à deux étages se situe au bord de la route communale principale de Strožanac.

L’illustre famille Cindro (De Cindris), originaire de Split, possédait, au 15e siècle, des terres à différents endroits de la région de Podstrana. En guise de récompense pour ses mérites dans la lutte contre les Ottomans, le provéditeur vénitien lui fit don d’un domaine à Strožanac qui ne tarda pas longtemps à tomber aux mains des Ottomans. Mais, à la fin du 17e siècle, la République de Venise l’a restituée à ses propriétaires, certifiant leur droit de propriété par ordonnance ducale en 1734. La famille y a ensuite bâti en bord de mer un édifice qui, outre ses fonctions commerciale et résidentielle, jouait un rôle de défense. L’ancien château-fort, qui avait jadis servi d’abbaye bénédictine, et dont l’on peut encore apercevoir les embrasures, s’est parfaitement inséré dans le coin nord-est de la cour de l’édifice, tandis que l’angle opposé est occupé par un plus grand immeuble au plan en L, construit au 19e siècle, décoré des armoiries de la famille au-dessus de la porte d’entrée, transférées du palais familial de Split. Déjà à l’époque, cette résidence d’été accueillait des orchestres de musique de chambre et servait de scène aux concerts et interprétations d’œuvres contemporaines d’opéra, tradition qu’elle cultive encore aujourd’hui.

La cour de ce complexe résidentiel, d’une superficie de 900 m², a été transformée en jardin d’agrément composé d’une variété de plantes minutieusement choisies, avec la prédominance d’espèces méditerranéennes : oléandres, palmiers, mûriers et buis. L’édifice a été classé monument historique en 1979, ce qui lui a valu d’être restauré. Les pièces intérieures servent encore aujourd’hui de résidence d’été à ses propriétaires, tandis que le jardin sert de somptueuse scène verdoyante pour les évènements culturels organisés durant l’été à Podstrana.