Cet itinéraire se fait entièrement sur routes asphaltées, faisant le tour complet de la crête littorale (Primorska kosa). Comme pour les itinéraires précédents, ses points de départ et d’arrivée se situent devant le bureau de l’Office du tourisme de Podstrana. De là, on emprunte la route en direction de la localité de Žrnovnica (en passant à côté du Rocher du Serpent, du Talon de Perun et de la carrière désaffectée) pour poursuivre à travers le canyon de Vilar en direction des villages de Srinjine et de Tugare à l’entrée duquel se trouve le « musée » Radilović présentant la plus grande collection amateur d’objets ethnologiques de la région de Poljica. Nous recommandons également de faire une halte à l’église de l’Assomption de la Vierge Marie (Uznesenja BDM) également appelée « Notre Dame de Smova » (Gospe od Smova), située en plein milieu d’une colline boisée, avant l’entrée dans la commune de Gata. La colline de Gradac et la localité de Podgradac qu’elle surplombe et où a traditionnellement lieu l’élection du grand prince de la région de Poljica, sont le cœur du territoire formant l’ancienne Principauté de Poljica. Le point de vue près de l’église Saint Georges (crkva Sv. Jure) offre une vue imprenable sur le delta du fleuve Cetina. Le centre de la commune de Gata accueille le musée dédié à la région de Poljica, un monument en hommage au Prêtre officiant dans la langue vieux-slave et promouvant l’écriture glagolitique (Pop glagoljaš) ainsi que l’église Saint Cyprien (crkva sv. Ciprijana) édifiée sur les fondations d’une énorme basilique de l’Antiquité tardive. A la sortie de Gata, un tronçon sinueux, passant à côté de la statue de l’héroïne de Poljica du nom de Mila Gojsalić et du sanctuaire consacré au Père Leopold Mandić dans le village de Zakučac, descend pour arriver à Priko, quartier occidental de la ville d’Omiš accueillant un monastère glagolitique ancien ainsi que la vieille église Saint Pierre (crkva sv. Petra). Ce long itinéraire (41 km) se termine ensuite par un retour au point de départ dans la localité de Strožanac, via la route nationale longeant la mer Adriatique. L’itinéraire emprunte, du début jusqu’à la fin, une route asphaltée.

23. décembre 2016. | Categories: Cyclotourisme